Agence Services Portfolio Opportunites News Contact
© StarVision 2014 | Tous droits reservés
consulting diaspora actualites events News
Portrait de Jules Makusu  STARVISION est une des étapes de concrétisation de la vision d’un homme qui a cru et qui continue à croire au savoir faire des  Congolais et à l’avenir glorieux de la République Démocratique du Congo.  Cet homme, c’est Jules Makusu, un homme au parcours à la fois difficile, prometteur et brillant.  C’est qui Jules Makusu?  Né à Kinshasa le 26 Juin 1962, originaire de la province du Bas-Congo, territoire de Madimba, secteur de Ngufu. Il est de nationalité  Allemande, d’origine Congolaise. Ses premiers pas dans ce monde avaient été orientés par son défunt père Célestin et sa mère  Madeleine. Deux personnes de qui il va hériter de plusieurs qualités. Deux personnes qui auront eu raison de l’éduquer avec rigueur  et, de veiller scrupuleusement à sa formation.  Sur son parcours scolaire, Jules sera envoyé dans les meilleures écoles confessionnelles de son temps. Il est le résultat de la  formation des écoles catholiques et protestantes de la RD Congo.  En 1968, il débute ses études primaires à l’école catholique Saint-Augustin de Lemba. Il va faire son cycle d’orientation à l’école  Saint-Charles Luanga dans la commune de Barumbu. C’est au Collège protestant de Sona-bata qu’il ira faire ses humanités et  décrocher son diplôme d’état en 1980, en section scientifique option biochimie avec 59%.  Jules a deux options pour la suite de ses études. Aller continuer ses études supérieures en Europe ou monter sur la colline inspirée  à l’Université de Kinshasa. Le pourcentage qu’il a obtenu ne va pas lui permettre d’être enrôlé à l’Université de Kinshasa dans la  faculté de médecine et les problèmes familiaux ne lui permettent pas de s’envoler sous d’autres cieux. Il va, alors, s’inscrire à  l’ISTEM, pris en charge grâce à sa bourse d’étude et il va y passer 2 ans en faculté de nutrition et diététique.  En 1983, Jules Makusu réalise l’un de ses plus grands rêves, il effectue un voyage en Allemagne pour aller continuer avec ses  études universitaires.  Ce déplacement couteux va lui permettre de se positionner, au fil des années, parmi les personnes qui vont révolutionner  l’électronique à travers le monde entier.  Après quelques années d’apprentissage de la langue allemande et d’interim, Jules Makusu sera admis à l’Université Technique de Berlin  (TU BERLIN) où il va faire les études de génie électrique avec une spécialisation en Electronique et NTIC. Ce passage va lui  permettre de sortir le génie qui sommeillé en lui. Il va effectuer nombreux stages de formation et de consolidation de ses  compétences. Il va également composer plusieurs groupes de recherche. Il va enfin, son diplôme en main, décrocher un travail chez  AVM GmbH (www.avm.de). Ce travail qu’il va débuter entant qu’assistant de l’ingénieur au département Hardware va lui permettre  de prouver une fois de plus ses compétences dans le développement de la boite qui venait de l’embaucher. Ses compétences vont  lui permettre de devenir très vite l’ingénieur principal au développement et conception des systèmes intégrés du département  Hardware de cette boite. Jules Makusu va participer à la révolution de la technologie en composant le groupe de savants qui ont  travaillé sur la création du premier Modem-ISDN à port USB. Il va également participer à la révolution de la téléphonie électronique  en créant le premier spécimen avec la participation de ses collaborateurs et des autres compétences du téléphone électronique  révolutionné et utilisé à ce jour. Il sera l’unique noir qui aura participé à ces recherches.  L’entrée de l’AFDL, en 1997, va animer en lui l’espoir de voir les conditions d’investissement s’améliorer en RD Congo, il va lancer  un projet de révolution de l’informatique à Kinshasa en installant le premier cyber moderne de la cité sur Rond-Point Ngaba un des  points chauds de la capitale Kinoise. En 2001, il jette les jalons pour la mise sur pied du Groupe PSI (Groupe Promo Services Informatique). Au début ce n’est qu’un  studio numérique de prise et montage de son ainsi que du traitement vidéo. Deux années plus tard, GPSI va intégrer les volets  design et vente des produits importés et locaux en RD Congo. Ces deux volets vont lui permettre de se positionner parmi les  agences conseil en communication les plus sollicitées en publicité et en vente des produits de plusieurs natures à Kinshasa et dans  le Bas-Congo. Ses clients les plus connus sont la MARSAVCO, la BELTEXCO, DOVER Cosmetics et les grands télécom de la RD  Congo.  Malgré les multiples avantages que va lui offrir l’Allemagne et son emploi, Jules va tout de même rentrer dans son pays d’origine, la  RD Congo, en 2005 avec l’ambitieux projet d’installer une grande usine de construction et d’assemblage des PC d’une marque  locale. Ce projet qui a reçu toutes les félicitations et soutiens morals des autorités du pays et des programmes locaux de  financement n’a toujours pas bénéficié  d’un soutien financier.  Il va employer en temps plein plus de 50 personnes et temporairement plus de 150 promoteurs de vente à Kinshasa et 7 personnes  à temps plein et 50 promoteurs de vente dans le Bas-Congo.  En 2014, il met en chantier une nouvelle forme d’entreprise, un groupe composé de 6 branches intervenant chacune dans un  domaine précis. Ces domaines sont notamment, le tourisme, Média & Promotion de la diaspora, Communication (Events, Design,  Production), Architecture & construction, Vente des produits importés & locaux et le Fret (aérien, maritime, fluvial et routier). Le  groupe STARVISION va lui permettre d’élargir ses prestations à travers le pays d’abord et en suite, à travers le monde.  Jules Makusu est Congolais de la diaspora qui a quitté son pays d’origine la RD Congo alors qu’il n’avait que 21 ans. Il a passé toutes ses études universitaires et le début de sa vie professionnelle dans sa nouvelle patrie l’Allemagne dont il porte la nationalité. Les avantages de sa deuxième patrie ne lui ont pas refusés de revenir investir dans son pays d’origine et participer, de ce fait, à son développement malgré les différentes difficultés qu’il y rencontre. Nous pensons que cette personne qui depuis tout ce temps avait voulu vivre dans l’ombre doit être pris en exemple pour la diaspora Congolaise et pour les Congolais vivant en RD Congo. Le Congo a besoin des efforts de chacun pour se développer, chaque initiative d’investissement d’un de ses fils est une brique qui trouve sa place dans l’édification d’un avenir meilleur pour ce pays.
Nouveautés Services gratuits pour la diaspora congolaise afin de constituer un lobby fort, pour booster l’économie de notre pays d’origine, la République Démocratique du Congo!